Face aux expulsions à Notre Dame des Landes

Publié le par solidaires82

 

 

407619_304743039641282_1652936205_n.jpg

 

mardi 13 novembre 2012, par Philippe Crottet, sur sudptt.org

 

Samedi 17 novembre : Manifestation de réoccupation

Le grand projet inutile de l’aéroport de Notre Dame des Landes prévoit de détruire et bétonner des zones humides et de biodiversité au profit d’une multinationale Vinci qui espère percevoir les dividendes des centaines de millions d’euros d’argent public investis. En pleine crise économique, sociale et environnementale la position du gouvernement est totalement incohérente et inacceptable. Il a fait le choix de la violence pour faire table rase de la contestation.

Malgré la destruction de 11 maisons et la démolition de nombreuses cabanes, les opposant-es de la ZAD (Zone A Défendre) restent déterminés. Leur résistance est légitime. Elle est soutenue localement par une coordination de plus de 40 organisations dont Solidaires, ainsi que d’habitant-es, d’élu-es, d’agriculteur-es dont certain-es sont menacés d’expulsion.

Cette résistance non violente reçoit un soutient national et international avec la multiplication de collectifs en Europe (Barcelone, Liège, Turin…) et en France (Bordeaux, Caen, Dijon, La Rochelle, Lille, Nancy, Nice, Nîmes, Rennes, Roman sur Isère Rouen, Paris…).

L’opposition au projet d’aéroport va converger vers Notre Dame des Landes le 17 novembre.

L’Union Syndicale Solidaires appelle toutes ses structures et ses adhérent-es à participer à cette journée de manifestation pacifique pour la réoccupation et la reconstruction d’un lieu de résistance et d’information sur la Zone A Défendre. On lâche rien, la ZAD est toujours là !

 

530701_546356698714683_1664192869_n.jpg

Publié dans mobilisations

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article